Plateforme en crédit BtoB : solutions de financement
Regroupement de crédits • Crédit Immobilier • Crédit à la consommation – Financement SCPI 04 77 32 32 09

Le gouvernement favorise le télétravail et impose des règles d’application. Cibfinance, plateforme en crédit, s’adapte et met en place le télétravail pour ses équipes.

 

En s’adaptant nous pouvons ainsi garantir des délais de prise en charge de vos dossiers de crédit sous 48 heures.

 

Nous sommes une plateforme en crédit pour professionnels, les dossiers reçus dématérialisés dans notre extranet peuvent ainsi être traités en temps réel.

 

Nous avons fortement investi dans notre extranet et dans le matériel informatique de chaque collaboratrice. Elles ont toutes les mêmes conditions de travail chez elle qu’au bureau.

 

Une véritable évolution et un pari gagné !

 

Quelle règlementation relative au télétravail ?

 

La mise en place du télétravail intervient soit après un accord collectif ou une charte après avis du comité social économique s’il en existe un, soit après tout accord formalisé par écrit ou échange de courriers.

 

Il s’applique à toutes les catégories professionnelles, mais doit être compatible avec la nature du poste. On peut ainsi le mettre en place pour certains salariés au sein d’une même entreprise et pas pour d’autres.

 

L’employeur peut imposer le télétravail si celui-ci se justifie par les circonstances, notamment si celles-ci sont exceptionnelles comme une pandémie.

 

Le refus du salarié ne justifie pas une rupture du contrat de travail.

 

À l’inverse, l’employeur peut refuser le télétravail sous réserve de motiver sa réponse. Le télétravail peut être effectué à 100 % si la nature de l’emploi le permet. Dans ce cas, le présentiel est autorisé dans la limite d’un jour par semaine.

 

Quel avantage du télétravail face au Covid ou autre virus ?

 

Il présente l’avantage de limiter la contamination au sein d’une entreprise et permet le maintien de l’activité de celle-ci.

 

Le salarié bénéficie des mêmes droits que s’il travaille au sein de l’entreprise. L’employeur et le salarié s’accordent sur les plages horaires pendant lesquelles ce dernier peut être contacté.

 

L’employeur doit également organiser les conditions d’utilisation des équipements et outils informatiques de l’entreprise et leurs restrictions d’usage.

 

Il peut contrôler l’activité de son salarié pendant le télétravail à condition de ne pas porter atteinte aux droits et libertés de celui-ci. Il doit justifier que les procédures mises en place sont proportionnées à l’objectif poursuivi, celles-ci devant tenir compte du strict respect de la vie privée.

 

Le salarié doit être informé préalablement de tout dispositif de contrôle de l’activité exercée en télétravail. S’il y a des représentants du personnel, ils sont informés et consultés des procédures.

 

Les traitements de surveillance de l’activité des salariés n’ont pas besoin de faire l’objet d’une déclaration auprès de la CNIL, mais devront être mentionnés sur le registre des traitements.

 

L’employeur ne peut pas surveiller en permanence le salarié. Le contrôle du temps de travail doit être proportionné et être précédé d’une information préalable de l’employé. En tout état de cause, celui-ci ne peut être placé sous surveillance permanente, notamment, par l’utilisation de caméras. Les échanges pourront avoir lieu toujours dans le respect de la vie privée et pour cela une participation via un micro est considérée par la CNIL suffisante, ne justifiant pas des échanges vidéo. Le salarié peut refuser les images de visioconférence parce que celles-ci permettraient d’affecter son intimité, notamment, si les échanges ont lieu à son domicile en présence d’autres personnes de sa famille. Le contrôle de son travail pourra s’effectuer par l’établissement d’un compte rendu régulier des salariés.

 

En ce qui concerne l’utilisation d’équipements personnels tels qu’un ordinateur, la sécurité des données personnelles devra être respectée au même titre que lors de l’utilisation de l’équipement de l’entreprise. Une méthodologie devra donc être mise en place, car l’employeur est responsable de la sécurité des données personnelles de l’entreprise.

 

Pourquoi un Partenariat avec une plateforme en crédit ?

Grossiste regroupement de crédits

Cibfinance, depuis 2001, est une plateforme pour les professionnels en :

Notre mission : Apporter des solutions de financement à des courtiers, CIF, Assureur qui n’ont pas le produit pour leurs clients.

Nous mettons en place un partenariat en crédit et animons un réseau de mandataires ou d’Indicateur d’affaires France entière.

Deux formules :

1 – Vous souhaitez monter et suivre vos dossiers de crédits : MIOB : Mandataire de Cibfinance
2 – Vous souhaitez sous-traiter entièrement la gestion de la demande : Indicateur d’affaires crédits

Nos avantages :

  • Un extranet mis à votre disposition pour suivre l’avancement de vos dossiers
  • Un simulateur pour évaluer l’éligibilité de vos demandes en temps réel
  • Pas de droit d’entrée
  • Des équipes dédiées
  • Un savoir faire éprouvé depuis 2001

De nombreux professionnels nous font confiance depuis 20 ans, pourquoi pas vous ?

Tel : 04 77 32 32 09 – Demander Sabah JARAAM
Mail : accueil@cibfinance.fr
Cibfinance 4 rue Camille de Rochetaillée 42000 SAINT ETIENNE

Mentions légales

Cibfinance est un IOBSP mandataire de banque non exclusif en regroupement de crédits, crédit à la consommation et en crédit immobilier CFCAL – IAS Courtier et Mias inscrit à l’ORIAS N° 13001585 • www.orias.fr

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Aucun versement de quelque nature que ce soit ne peut être exigé d’un particulier avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argents – Article L311.2 alinéa 1

Cibfinance packageur : APE 6619 B – RCS St Etienne, 442 287 512 – Rc pro N° 2009PCB002 à hauteur de 1.200.000 Euros par période d’assurance et 700.000 € par sinistre.

Une question ?
04 77 32 32 09
(Numéro non surtaxé)